Le collage

  • L’utilisation de colles et de résines composites ont permi une nouvelle conception de la réparation des pertes de substances.

  • Coller une pièce prothétique (onlay, facette, couronne) permet une meilleure répartition des contraintes au sein de l’organe dentaire à l’inverse d’un scellement d'éléments métalliques avec un ciment ( inlays-cores).

  • La force d’adhésion obtenue suite au collage d’une facette en céramique est identique  à la force d’adhésions des tissus naturels (émail et dentine).

  • Pour obtenir des valeurs d’adhésion optimales il faut que le collage soit réalisé dans un environnement sec. Le champ opératoire (ou digue) permet d’isoler totalement les dents de l’humidité de la cavité buccale (salive, sang, air expiré).